Etes-vous atteinte de paresse vestimentaire ?

avec Aucun commentaire

Hello ! Aujourd’hui j’attaque un article avec une question un peu frontale : êtes-vous atteinte de paresse vestimentaire ? Avant d’aller plus loin, laissez-moi vous rassurer : ce n’est pas grave, et peut-être même que le reconnaître pourrait vous être salutaire. Mais c’est quoi la paresse vestimentaire ?

Et bien nous allons identifier cela en première partie. Et comptez sur moi pour ne pas vous laisser face à vos interrogations et doutes. Je vous donnerai bien évidemment en seconde partie quelques-uns de mes outils pour avancer avec votre style. Alors faites le test puis penchez-vous sur ce vous devriez mettre en place pour retrouver le goût de vous habiller et de prendre soin de vous.

êtes-vous atteinte de paresse vestimentaire ?

Comment identifier votre paresse vestimentaire ?

Vous faites des raccourcis

Les femmes et les hommes sont des êtres d’habitudes. Je vous en avais déjà parlé dans mon article “Mes 3 routines style pour gagner en confiance et plus encore“. Donc ne culpabilisons pas de mettre en place des systèmes qui nous rassurent, nous libèrent l’esprit et nous permettent d’être plus efficaces dans les domaines prioritaires de notre vie.

Ce sont des raccourcis, bien pratiques pour se simplifier la vie au quotidien. Cependant, il arrive un moment où ces raccourcis limitent notre vision et notre imagination. On s’enferme alors dans une vie qui manque de relief, qui a besoin de fraîcheur. Il peut alors arriver que l’on ressente un grand besoin de changement mais sans savoir par où commencer, et l’on perpétue ainsi un cycle qui ne nous convient plus tant que ça, faute de mieux.

les raccourcis favorisent la paresse vestimentaire
wattpad.com

Vous vous habillez sans plaisir

S’habiller chaque matin devient de plus en plus pénible ? La fameuse petite phrase “je n’ai rien à me mettre !” est quasiment votre slogan même devant une armoire pleine à craquer ? Je vous rassure : vous n’êtes pas la seule. Moi-même il m’arrive parfois de voir un gros point d’interrogation devant mes placards. C’est normal, on ne peut pas toujours avoir les idées claires et l’inspiration. Il est tout à fait courant de se lasser de ses tenues. J’en profite pour vous inviter à lire mon article “Comment ne pas se lasser de ses vêtements et accessoires ?“.

J'ai rien à me mettre, la phrase de la paresse vestimentaire
persimmontal.com

Là où ça devient embêtant, c’est quand cela devient quotidien. Vous soupirez tous les matins en vous demandant bien ce que vous allez pouvoir mettre sur votre dos. Vous vous habillez plus par obligation que par plaisir. Vous avez perdu le goût de choisir la pièce qui vous met en joie, et associer les vêtements et accessoires entre eux est une corvée. Vous allez de plus en plus à l’essentiel, en revenant toujours aux mêmes vêtements, et en laissant peu à peu tomber les accessoires.

Vous manquez d’inspiration

Le style n’est pas inné. Il se construit, se développe, parfois en plusieurs années. Il a besoin d’être nourri pour grandir et évoluer. Mais qu’est-ce que ça mange le style ? Des magazines de mode ? Non surtout pas ! Ces magazines ne sont certainement pas la clé pour travailler son image personnelle ni son style, comme je m’en étais ouverte dans mon article “Pourquoi je ne lis aucun magazine de mode ?“.

Sortez de votre paresse vestimentaire en cherchant l'inspiration
boredpanda.com

Non, votre style a besoin d’inspiration. Et c’est généralement ce qui nous fait défaut quand on en vient à clamer qu’on n’a rien à se mettre. L’inspiration est ce dont vous manquez pour aller au-delà des basiques, pour éviter le copier-coller si tentant, pour sortir de vos raccourcis. Avant de vouloir renouveler votre garde-robe sans stratégie précise, partez plutôt à la recherche d’idées nouvelles, observez, expérimentez. Inspirez-vous de tout : la nature, les réseaux sociaux, les peintres, une collègue, un musicien… Soyez ouverte et curieuse et n’oubliez pas de (re)lire mon article “Mes 5 sources d’inspiration mode

Comment sortir de la paresse vestimentaire ?

Première étape : s’en rendre compte

Si en lisant la première partie, vous avez reconnu quelques-unes de vos caractéristiques, c’est qu’il est temps pour vous de faire bouger les lignes. Un changement est probablement nécessaire, mais il faut être au clair avec soi-même.

Une prise de conscience est nécessaire pour venir à bout de la paresse vestimentaire
Sézane

La prise de conscience, contrairement aux idées reçues, ne se produit pas en un éclair. Rares sont les personnes qui ont un flash. Le changement arrive parce qu’on lui laisse le temps de se profiler. Connectez-vous à votre intérieur, écoutez-vous et écoutez les questions qui émergent. Je ne vais pas vous le cacher, c’est parfois inconfortable, voire douloureux. Regarder en face ce qui ne vous satisfait plus, se dire que votre style est en pause, reconnaître un certain laisser-aller, ce n’est pas évident. Cependant, dites-vous bien que ce constat est un point de départ, une motivation et non le point final.

Deuxième étape : reprendre confiance en son image

Comme je viens de vous le dire, une fois que vous avez constaté qu’il est temps d’évoluer, ne vous précipitez pas dans la première boutique ou ne changez pas votre coupe de cheveux du tout au tout. Sur l’instant certes ça fait du bien, mais selon moi ce n’est qu’un pansement, ça n’aide pas à aller voir en profondeur l’état de la blessure ni à comprendre pourquoi vous en êtes arrivée là.

Un travail sur soi est nécessaire pour venir à bout de la paresse vestimentaire
missmoss.co.za

Seul un travail sur soi, avec bienveillance et objectivité, permet de faire revenir la confiance en soi. Ce travail peut être accompagné, mais pas obligatoirement. Vous êtes votre meilleure amie, vous avez les ressources en vous. Fiez-vous à ce que vous ressentez, laissez vivre vos émotions, posez les choses et les mots.

Toutefois, vous avez peut-être simplement besoin que l’on vous aide à organiser tout cela. Croyez-moi, la plupart des femmes que j’accompagne ont de bonnes intuitions (et intentions). Elles ont juste besoin de moi pour initier un cercle vertueux et leur tracer la voie du retour à une image personnelle positive. Mes clientes font le plus gros du boulot, je suis une conseillère, et rien d’autre. Ce sont mes clientes qui décident ou pas de mettre en pratique mes conseils, c’est en cela qu’elles restent au centre de leur vie.

Restez au centre votre vie et de vos décisions
thegoodtrade.com

Troisième étape : sortir de sa zone de confort

Et une fois qu’on a posé tout cela me direz-vous ? OK on a compris ce qui ne va plus, OK on a commencé à bouger les lignes en s’écoutant mieux. Mais ensuite ? Et bien évidemment, on ne va pas s’arrêter en si bon chemin.
Votre confiance en votre image personnelle sera retrouvée aussi parce que vous mettrez en place des routines qui renforceront votre amour de vous-même. Ce sont des rituels, et non des raccourcis, car ils vous font du bien. En effet, ce sont des instants à vous, où vous vous replacez au centre de votre existence.

Constituez une routine pour prendre soin de vous et de votre style
wattpad.com

Et puis à un moment, vous allez vous trouver suffisamment en confiance avec vous-mêmes pour sortir de votre zone de confort. A l’aide de votre amour propre et de vos inspirations, vous allez retrouver votre créativité. Cela va vous permettre de vous affranchir du regard des autres, parce que vous aurez avant tout envie d’expérimenter ces changements ou réajustements. Vous allez peut-être hésiter et vous tromper. Mais c’est OK, c’est en se trompant qu’on comprend et qu’on rectifie le tir.

Laissez-vous le temps d’ajuster, de tester, de recommencer. Tirez profit de vos erreurs pour vous améliorer. La bonne nouvelle c’est qu’on doit s’habiller TOUS LES JOURS. Chaque jour vous aurez l’opportunité d’essayer de nouvelles choses, de créer, d’imaginer, de composer et de passer à l’action. Sortez de votre zone de confort, n’ayez pas peur, laissez-vous du temps et surtout le droit à l’erreur.

Finie la paresse vestimentaire !
sakikojones.fr

Au même titre que le style n’est pas une question de mode ni de moyens, la paresse vestimentaire n’est pas une fatalité. Au risque de me répéter, le style n’est pas inné et encore moins immuable. Vous avez les ressources en vous, et moi je n’ai qu’une envie : vous aider à y voir plus clair et partager avec vous les techniques pour retrouver l’envie et le plaisir de vous habiller chaque jour !

Répondre

Pas d'inquiétude ! Toutes les données personnelles vous concernant que nous recueillons sont traitées avec la plus stricte confidentialité, conformément aux dispositions de notre politique de protection des données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.