7 imprimés intemporels

avec Pas de commentaire

Bonjour 🙂 Wax, japonisant, graphique, écossais… Les motifs semblent infinis et chaque saison semble en placer un nouveau sur le devant de la scène. Devant tous ces choix, comment acheter un vêtement imprimé sans être démodée à la prochaine collection ? Heureusement, il existe des imprimés intemporels, sur lesquels on peut toujours compter.

Imprimé n°1 : les pois

Les petits pois sont tellement frais ! Je les place sur la première marche du podium, parce qu’ils ont un énorme avantage : ils conviennent à toutes les morphologies ! Hourra ! Leur taille n’interfère pas avec la perception que l’on peut se faire de la silhouette de quelqu’un. Ce qui veut dire que vous pouvez porter des gros pois si cela vous chante, vous ne paraîtrez pas plus grosse ou toute maigre derrière ces pois. C’est le seul motif qui permette cela, alors autant en profiter !

source

Ma préférence va à la version plumetis. Ici, c’est plus une question de matière, mais je trouve cela élégant et facile à porter.

source

Imprimé n°2 : la marinière

OK, c’est très français, mais franchement, c’est l’imprimé qui peut nous sauver la vie, et pas seulement en bord de mer. Ces rayures horizontales ont fait le tour du monde des créateurs, ont été revisitées un millier de fois, placées sur tous les supports imaginables. Et on ne s’en lasse pas. Parce que l’imprimé marinière peut décontracter n’importe quelle tenue un peu stricte, convient à tous les âges, et s’adapte à presque toutes les matières : toile, coton, lin, jersey, soie, laine…

source

Si vous craignez que ces rayures horizontales ne vous grossissent, retenez un modèle aux coloris peu contrastants : bleu ciel sur bleu marine, blanc sur jaune…

Petit Bateau

Sur ce coup, je préfère la jouer classique avec un imprimé rayures bleu marine sur fond blanc, deux coloris qui sont faciles à assortir avec d’autres couleurs.

Sézane

Imprimé n°3 : léopard

Grrr ! Je vous l’accorde, c’est un imprimé pas toujours évident. Selon la coupe ou la matière d’un vêtement, il peut vieillir ou faire vulgaire. On évitera donc le chemisier en satin ou l’acrylique moulant pour ne pas tomber dans ces pièges. Le léopard peut vraiment réveiller un look, à condition que ce soit l’unique élément un peu fantaisie de la tenue. On lui associe une chemise en jean, un pantalon noir, une veste rouge, un pull camel (comme dans cet article)… tout ce qui va lui redonner un peu de sérieux est bon.

source

Bien sûr, il vaut mieux éviter de le placer sur des zones qui nous filent des complexes car il a un effet grossissant.

source

Moi j’aime bien le léopard en accessoires : chaussures, pochette, foulard, là encore pour dynamiser un look sage et m’amuser avec cet imprimé que j’ai mis du temps à envisager dans ma garde-robe.

Dune London

Imprimé n°4 : les carreaux

Et plus spécifiquement le tartan (retrouvez mes conseils pour bien le porter) ou le Prince de Galles. Ce sont deux grands classiques, parfaitement adaptés à l’hiver puisqu’ils se portent traditionnellement sur de la laine, du feutre… Le Prince de Galles fait son grand retour cette année sur des vestes ou pantalons tailleurs dans un esprit androgyne.

source

Aux beaux jours, on voit depuis l’année dernière beaucoup de carreaux Vichy. Ce n’est clairement pas ma tasse de thé, et vu que c’est une tendance qui revient à peu près tous les 20 ans, je ne le classe pas dans les intemporels. Mais rien ne vous empêche de l’adopter si vous l’appréciez !

Mode and The City

Pour ne pas me grossir inutilement, je les porte sur un accessoire, par exemple une écharpe ou une cape. Avec le froid, j’avoue que je me laisserais bien tenter par un pantalon en laine, bleu marine et vert pour limiter les contrastes grossissant sur mes cuisses et fesses qui n’ont pas besoin de prendre du volume 😉

source

Imprimé n°5 : l’imprimé floral

Quoi de plus féminin que des fleurs ? Et l’offre est aussi variée que les créations de Mère Nature. A vous de choisir votre ambiance : graphique, tropicale, japonisante…

source

Je craque pour les imprimés Liberty, qui peuvent être très colorés mais pas obligatoirement. Pour ne pas faire petite fille, j’aime trouver cet imprimé sur des accessoires ou sur une petite partie du vêtement (col, liseré, revers…)

Quand 2 imprimés fonctionnent parfaitement ensemble // source

Imprimé n°6 : le pied-de-poule

Imprimé très graphique, le plus souvent noir et blanc, il ne nous quitte plus depuis sa création au XIXè siècle par les Ecossais (encore eux). Pour la petite histoire, outre-Manche, on l’appelle « dent de chien [houndtooth] ». Amusant, n’est-il pas ? Bref. Il est surtout devenu gage de chic lorsqu’il a été repris par la Maison Dior dans les années 50 sur… à peu près tout : chaussures, manteaux, emballage de parfum.

manteau vintage Dior, collection 1948 / source

Son histoire fait qu’on le porte plutôt en hiver, car il est sublime sur des matières qui ont de la tenue et épaisses.

Mango

Le pied-de-poule, c’est un peu ma Madeleine de Proust, parce que dans les années 90, ma maman avait un tailleur pied-de-poule que j’adorais voir sur elle, je la trouvais tellement élégante avec. Fin de la séquence nostalgie 😉

Imprimé n°7 : la rayure tailleur ou tennis

Une rayure verticale, toute fine, souvent déclinée en blanc sur du bleu marine, sur du gris, ou en noir sur de l’écru. Elle a le pouvoir d’allonger la silhouette et donc d’affiner.

On la retrouve régulièrement sur des vestes ou des pantalons de tailleur, parfois sur des chemisiers. Cet imprimé passe à n’importe quelle saison et permet de donner un côté habillé aux tenues les plus décontractées. L’inverse de la marinière en somme 😉

source

Cet imprimé est clairement intemporel, mais ce n’est pas mon préféré. J’en ai porté mais plus maintenant. Peut-être y reviendrai-je dans quelques années. C’est l’avantage des imprimés basiques, on n’a pas à se poser la question de savoir quand les ressortir, ils marcheront toujours.

Cyrillus

Parmi ces 7 imprimés, lesquels ont votre préférence ? Quels sont VOS intemporels ? Dites-moi en commentaire comment vous aimer porter des motifs.

Répondre