Au top même… à 50 ans !

avec Pas de commentaire

Bonjour tout le monde.

Une nouvelle rubrique parce que j’ai envie de vous convaincre que les portes de la mode ne s’ouvrent pas qu’aux jeunes, longilignes, riches, Parisiens (rayez la mention inutile) bien que les magazines, blogs, créateurs s’échinent à nous le faire croire. J’espère en tout cas que vous n’avez pas cette impression en venant ici, parce que croyez-moi, quand j’écris, j’essaie de n’oublier personne. Certes tout ne va pas à tout le monde mais la mode est suffisamment vaste pour trouver son bonheur et s’amuser ! Et même si l’on s’en fiche d’être à la pointe des dernières tendances, il est tout de même agréable de ne pas être en décalage tout en étant bien dans sa peau et dans sa tête.

Ce nouveau thème m’a été inspiré par un commentaire sur ma page Facebook, suite à mon dernier article MinuteMode qui vous invitait à dévoiler vos épaules. Ce commentaire disait que ce n’était pas vraiment approprié aux quinquagénaires, ce qui m’a fait un peu bondir parce que moi, je trouve que le jeu d’épaules fait partie de ces styles que toutes les femmes peuvent porter. Les épaules n’ont pas de cellulite, il est rare qu’elles soient vulgaires et même rondes elles peuvent être mises en valeur. Ce n’est pas parce qu’on a 50 ans qu’on doit tout couvrir. Donc, voici quelques réflexions pour vous convaincre que si, on peut se dessiner un beau look même à 50 ans passés.

Un look moderne

Mais encore ? me direz-vous. Le look moderne, pour moi, ce n’est pas sortir avec les dernières pièces les plus tendances. C’est juste mettre une ou deux pièces actuelles. Et d’une actualité durable, qu’on ne va pas changer l’an prochain parce que ce sera dépassé. Non, des pièces qui sont presque intemporelles, mais réactualisées. Par exemple : la veste de tailleur. Dans les années 80, cette veste était aussi présente sur nos dos qu’aujourd’hui. Mais elle était coupée différemment : épaules très larges et taille peu marquée (les femmes commençaient à piquer les postes des hommes, donc elles piquaient aussi leurs fringues). En 2016 on trouve toujours des vestes, mais plus féminines.

Les imprimés, les coloris, les coupes… tous ces petits détails qui modernisent un vêtement, observez-les autour de vous, dans la rue, sur le net, en vitrine, dans les catalogues de VPC.

Autre astuce. Si on reprend l’exemple de la veste, aujourd’hui, on n’associe pas la veste au bas. Les tailleurs c’est fini. Sa veste, on la met avec un jean, une jupe d’un autre style ou bien avec des baskets. Le fait de ne plus assortir va dynamiser, actualiser et moderniser votre look. Un sac un peu BCBG ? Portez-le avec un look rock : pantalon en cuir et chemise en jean. Des mocassins toujours en état ? Montrez-les en retroussant joliment le bas de votre jean pour un côté décontracté plus que « dadame ». Etc.

50 ans et alors ?

 

Pas d’excès

Le tout, passé 50 ans, c’est d’éviter de tomber dans les excès. Le moindre excès au mieux ridiculise, au pire rend vulgaire. En effet, soit on croira que vous voulez vous rajeunir, ce qui est un effort vain, soit on trouvera que vous en faites trop. Donc attention aux jupes trop courtes (entre mi-cuisses et au-dessus du genou maximum), aux talons trop hauts, aux ongles trop longs (en fait, même chez les plus jeunes, il vaut mieux éviter). Pensez aussi à votre couleur de cheveux : certains blonds ou cuivrés sont extrêmes et généralement ils donnent mauvaise mine.

Nuancez, minimisez. Votre meilleur atout, c’est vous, votre personnalité, votre parcours. Pour qu’on vous remarque, inutile d’agiter des bras chargés de bracelets, les doigts encombrés de bagues. Vous aimez tous vos bijoux ? Vous avez bien raison, mais ne les montrez pas tous en même temps. Vous avez envie de mettre ce foulard bariolé ? OK, mais avec de l’uni, du sobre.

poupées abfab

Les matières

A 50 ans, parfois plus tard ou bien avant, le temps marque de son empreinte notre corps. La peau se relâche, les bras et les jambes sont moins musclés, le ventre perd de sa fermeté, la cellulite s’incruste. Le moral en prend aussi un coup au passage.

Le vêtement est là non pas pour cacher les marques du temps, mais pour inverser la tendance. Et c’est là que les matières entrent en jeu. Elles ne vont pas offrir un nouveau corps, hélas, mais elles vont contribuer à dessiner une autre allure.

Couvrez-vous d’une veste légèrement ajustée qui soulignera discrètement votre taille et dissimulera ces poignées d’amour que vous n’affectionnez pas. Optez pour un pantalon en laine pour structurer une belle longueur de jambe, ou une jupe longue pour cacher le genou tout mou. Essayez encore un beau chemisier dans un coton de qualité, sans oublier un soutien-gorge qui tient la route pour faire pigeonner votre poitrine comme à 20 ans. La fluidité est permise, mais veillez à ce que le vêtement ait un beau tombé. Il n’est pas nécessaire de dépenser des fortunes. Il faut avant tout penser à dessiner, structurer sans oublier de mettre en avant ses atouts. Car oui, il y en a forcément encore !

50 ans et alors ? 2

 

Le maquillage

Le visage porte en lui le temps, les grossesses, la ménopause, la fiesta, les soucis, la vie quoi. Les femmes ont cette chance de pouvoir tricher pour gommer les effets du temps. Mais là encore, ne tombons pas dans l’excès.

Le but du maquillage dans votre cas est de paraître fraîche, moins fatiguée et en pleine santé. Donc le teint est primordial, de même qu’avoir la main légère. Une couche très épaisse ne fera que plomber votre visage, en révélant ses rides et ses zones d’ombres. Il est préférable d’utiliser des fonds de teint hydratants et de les appliquer avec parcimonie.  Pour le blush, utilisez une formule crémeuse et une teinte légère. Encore une fois, trop de matière est néfaste pour votre mine.

Les yeux aussi ont droit à notre attention. Mais on ne les maquille plus comme si on avait 20 ans. Préférez les fards secs et mats, à la rigueur satinés, qui sont plus faciles à travailler quand les fards irisés et nacrés ont l’art de se nicher dans la moindre ridule. En gros, au lieu d’être des réflecteurs de lumière, ils deviennent des révélateurs d’âge. Les teintes naturelles sont à privilégier : on souligne son regard de taupes, bruns, roses, pêches et à la rigueur de bleu marine et de prune. Oubliez le bleu pastel nacré (cela dit, je crois qu’on devrait toutes l’oublier, même à 20 ans, mais ça n’engage que moi).

Enfin pour les lèvres, là aussi je vous conseille de rester dans le naturel, le sobre ou l’efficace. Oui aux gloss rosés ou orangés qui aident à repulper les lèvres qui s’affinent, oui au rouge vif intemporel, mais non au rose bonbon qui donne un air de petite fille bizarre, au rouge bourgogne mat qui durcit méchamment vos traits et aux couleurs pastels ou nacrées qui en font trop et ne sont plus d’actualité de toute façon. Pensez au crayon contour des lèvres. Il redonne un peu de volume à la bouche, fait tenir plus longtemps le rouge à lèvres et l’empêche de filer dans ces maudites petites rides. A choisir lui aussi dans une teinte naturelle, bois de rose par exemple.

Mon dernier conseil : n’hésitez pas à faire une mise à jour en institut ou auprès des comptoirs dans les grands magasins, qui peuvent vous apprendre les bons gestes, vous donner des astuces pour corriger un défaut, vous orienter vers des produits adaptés. Et puis c’est bon de changer de look de temps en temps.

un maquillage léger, précis, lumineux, efficace.
un maquillage léger, précis, lumineux, efficace.

Répondre

Pas d'inquiétude ! Toutes les données personnelles vous concernant que nous recueillons sont traitées avec la plus stricte confidentialité, conformément aux dispositions de notre politique de protection des données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.