Et si vous offriez un conseil en image à une jeune maman ?

avec Pas de commentaire

Bonjour ! Depuis quelques années, lorsqu’il s’agit de chercher une idée de cadeau à l’occasion d’une naissance, les attentions envers les jeunes mamans se multiplient : spa, heures de baby-sitting, thalasso, cosmétiques dédiés à la grossesse, conseil en image… Pourquoi ? Parce qu’on veut être original ? Parce qu’on ne veut pas offrir un 23è pyjama à bébé ? C’est plus que ça.

Maman mais pas que

Je crois que la parole autour de la grossesse et de la maternité en générale est en train de se libérer. Certes le chemin est encore long. Mais aujourd’hui, certaines femmes n’ont plus peur de dire que la grossesse n’est pas si épanouissante, qu’un enfant ce n’est pas QUE du bonheur, qu’elles doutent, qu’elles ne savent plus qui elles sont. Longtemps on nous a fait penser qu’une fois devenue maman, une femme ne serait que cela. Les femmes seraient faites pour être mamans, entend-on encore parfois.

Sauf qu’être maman, c’est une nouvelle facette, ce n’est PAS notre personne tout entière. Ce n’est pas une personnalité, ni un rôle, encore moins une mission. Heureusement, dans notre entourage, certaines personnes l’ont bien compris et pensent qu’il est plus utile et bienveillant d’acheter quelque chose à la maman qu’un énième nounours au bébé.

Etre maman, oui, mais on veut plus : être féminine, être une compagne, une amie, une femme active, être SOI. Or quand on devient maman, c’est souvent comme cela que la société nous définit : une mère. Par exemple, au Japon une fois passée la naissance, on vous appelle Maman (et Papa) y compris au sein du couple. Parfois dès la maternité, les équipes connaissent le nouveau-né par son prénom, et vous disent « Comment va la maman de Capucine/Hugo ? ». Voilà, vous n’êtes plus Madame Unetelle, vous êtes la maman de. Comment voulez-vous qu’on prenne du temps pour soi, si les gens ne nous appellent même plus par notre prénom ?

 

Prendre le temps de s’aimer

De plus, il ne faut pas nier qu’après l’accouchement, notre corps et nos émotions passent après bébé, ce qui est normal. Mais parfois aussi après le ménage, les lessives, les promenades, les présentations officielles… Difficile de trouver quelques heures pour prendre soin de soi. Et petit à petit on s’oublie, on se regarde moins longtemps dans le miroir, voire plus du tout. Surtout qu’avec la grande intransigeance dont font preuve les femmes envers elles-mêmes, dans ce miroir, elles n’y voient que des vergetures, des kilos en trop, des cheveux raplapla, une peau terne…

Et le style dans tout ça ? Après avoir porté pendant des mois des vêtements de grossesse, on passe à des vêtements spécial allaitement ou moches mais résistant à toute régurgitation lactée. Et puis un jour, on se pose devant son armoire. Là on se demande bien ce qu’on va pouvoir mettre pour reprendre le travail, sortir entre copines ou pour la première soirée romantique avec son homme depuis l’accouchement.

 

Réaffirmer la femme que l’on est

C’est là qu’une séance de conseil en image peut être utile. Avec un tel cadeau, vous offrez à la maman une parenthèse rien pour elle. Ainsi vous lui proposez de se retrouver, de sortir du cadre de jeune maman uniquement. Vous lui donnez la possibilité de réaffirmer sa personnalité, ce qu’elle est vraiment et a toujours été. De cette façon, vous lui permettez de renaître. En effet, avec un corps parfois remodelé, pas facile de repenser sa garde-robe et d’enclencher de nouvelles habitudes vestimentaires.

Une conseillère en image sera l’oreille attentive et la voix neutre et extérieure qui saura la guider avec objectivité dans cette (re)découverte de soi. Loin de moi l’idée de proposer une thérapie. Il s’agit simplement recentrer la personne sur ses goûts, ses objectifs, de lui montrer les couleurs qui vont lui donner de l’élan et une super bonne mine.

Alors, convaincus ? Et vous les futures mamans, vous auriez envie de mettre un conseil en image sur la liste de naissance ? PS : soit dit en passant, dans quelques semaines, c’est la fête des mères 😉

Répondre