Ces basiques que je n’ai pas #1 [penderie sans complexe]

avec 2 commentaires

Bonjour tout le monde. Aujourd’hui je lance l’opération : Penderie Sans Complexe ! En effet, lors d’un précédent article, je vous avais dit que je vous ferais faire un petit tour dans ma penderie, pour vous prouver que les basiques ne sont pas indispensables. Chose promise, chose due, voilà un article qui, je l’espère, fera tomber quelques a priori. Car non, il n’y a pas de vêtements obligatoires. Dans la penderie idéale, il y a juste des vêtements qui vous ressemblent.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un basique ? Il s’agit d’un article tout simple, intemporel, pratique, passe-partout, présent dans beaucoup de penderies et qui devient quasiment incontournable. Un basique permet d’éviter les fautes de goût ou de composer son look sans se poser trop de questions. Enfin, un basique peut être un bon allié pour mettre en valeur un autre élément de sa tenue, plus fort.

La liste des basiques recommandés à la fin de pratiquement chaque ouvrage traitant de mode et de style peut s’avérer très longue. Tellement longue, que je vais devoir faire plusieurs articles. On ouvre donc cette série avec les tops.

Le blazer bleu marine

Je n’en ai pas et je pense n’en avoir jamais eu. C’est sûr, il fait son petit effet, c’est un basique qui peut même être la pièce forte et principale de votre look selon sa coupe, ses boutons… De plus sa couleur bleu marine s’accommode avec beaucoup de couleurs et passe en toute saison. Voilà pourquoi il est devenu un basique… que je n’ai pas donc. D’une part parce que ce type de veste ne m’affole pas des masses, je m’ennuie un peu avec un blazer bleu marine. Trop « bureau », trop « uniforme », trop « pas de mon âge », bref, mon cœur ne s’emballe pas à la vue d’un blazer. D’autre part, parce qu’une veste de qualité* coûte cher, et que ça m’embête de dépenser beaucoup pour un objet qui ne me fait pas craquer.

A la rigueur, « quand je serai grande », j’aimerais bien avoir un blazer de type militaire, mais encore faudra-t-il trouver celui qui ne sera pas trop chargé.

Blazer bleu marine

*quitte à prendre un basique, autant qu’il soit de qualité, car il est censé demeurer dans notre placard longtemps. Et autant un basique de qualité fait chic, autant un basique médiocre manque d’élégance et d’originalité.

La chemise

Blanche, noire ou rayée bleue, même combat : je les ai bannies ! Pendant des années, j’ai eu des chemises blanches, qui m’ont bien dépannée, mais une ou deux fois par an seulement. C’est un peu comme le blazer : une chemise, ça m’ennuie. Même si je trouve souvent que c’est très beau sur les autres. Je reconnais qu’avec une simple jupe crayon ou avec un beau jean brut et un petit pull, cela peut être très efficace. Mais sur moi, je n’ai jamais trouvé ça terrible.

En plus, je ne suis pas à l’aise quand j’en porte une. Je me sens étriquée, pas libre de mes mouvements. Et s’il y a bien un conseil que je partage volontiers avec vous c’est celui-ci : ne portez que des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise. La plus classe, originale, luxueuse des tenues perdra tout son sens si vous ne vous sentez pas vous-même et si votre gestuelle naturelle est refrénée.

En fait, j’ai tendance à remplacer une chemise par une blouse, plus fluide et légère.

Les débardeurs

Eux, ils ont longtemps fait partie de ma garde-robe. Hyper pratiques quand ils se glissent sous un pull léger ou pour assagir un haut un peu transparent, j’en avais beaucoup, dans plusieurs coloris. Et puis, petit à petit ils ont disparu. Peut-être parce que je ne porte plus de top transparent. Peut-être parce qu’ils ne sont jamais prioritaires dans ma liste shopping.

Toujours est-il que je les ai abandonnés. Mais tout n’est pas perdu pour eux parce que souvent je me dis qu’il faudrait que je m’en rachète. Il faut juste que je les place en haut de ma shopping list 😉

Un pull noir

Lui aussi, il a longtemps squatté mes étagères. Mais, depuis que je vois le monde en couleur, le gris et le noir n’ont plus droit de cité chez moi.

Si vous en achetez un, veillez à ce qu’il soit de bonne qualité, car c’est le genre d’article que l’on garde des années et qu’on porte souvent.

Un blouson en jean

Celui-là, il m’agace : dès que le soleil revient, je me dis « ce serait bien que je m’en achète un » parce que ça dépanne bien quand on ne veut pas sortir en veste mais qu’on craint d’avoir froid. Parce que c’est un intemporel. Parce qu’il peut sacrément casser un look trop féminin ou habillé. Mais (oui, il y a forcément un « mais ») quand j’en repère un et que je passe en revue ma garde-robe, je ne trouve rien qui aille avec. Alors que, chez les autres, ça a l’air tout simple, associé à mes vêtements, je trouve tous les défauts au blouson en jean. Je me retrouve propulsée dans mes années collège (et qui a envie de revenir au collège ??), il souligne trop mes hanches ou bien je trouve que l’ensemble ferait fade.

Un jour, j’y arriverai !

Blouson_jean

Un blouson en cuir

C’est un peu les mêmes arguments que pour le blouson en jean, auxquels j’ajouterai que la question du budget est un gros frein. Et puis mon dernier argument : je suis végétarienne et autant que possible, j’évite les vêtements qui ont nécessité la mort d’un animal pour remplir mes besoins alors qu’il existe des solutions palliatives. Selon moi, c’est compliqué pour les chaussures (mea culpa : je n’ai encore jamais trouvé une paire en simili cuir qui soit confortable et qualitative) mais pour le reste de la garde-robe, c’est faisable.

Je triche donc avec un simili, mais pas toujours facile de trouver de la bonne qualité, car le cuir est tout de même vivant, il respire, se patine, contrairement au simili. Mais pour une pièce que je ne porte que quelques fois par an, j’ai estimé qu’un bon simili ferait l’affaire. Je porte donc de temps en temps un blouson sur une petite robe légère ou une blouse.

Un manteau noir

Selon moi, le manteau devrait se porter coloré, parce qu’il s’agit tout de même d’une enveloppe qui deviendra quasiment une seconde peau pendant des mois. Alors autant qu’elle soit d’une couleur qu’on aime et qui nous fasse du bien. Et puis, un manteau coloré, c’est plus original. Comme je disais à ma cliente l’autre jour, dans une rue bondée, un samedi, comptez le nombre de manteaux en couleur. Je vous parie qu’ils tiennent sur les doigts d’une main.

Toutefois, je reconnais qu’un beau manteau noir, coupe 3/4, de qualité (toujours !), peut sauver la mise pour être chic sans effort, pour une sortie habillée ou une grande occasion. Donc pourquoi pas. Et pourquoi je n’en ai pas ? Parce que là encore, cette pièce peut coûter assez cher et que comme ce n’est pas ma priorité, je n’en ai pas encore acheté. Pourtant, cette année, je m’étais juré que pendant les soldes, j’en trouverai un. Hélas, les basiques sont rarement soldés. Donc je ronge mon frein et j’attends l’automne pour relancer mes recherches.

 

Manteaux_noirs

 

Voilà pour ces tops basiques que je ne possède pas (ou pas encore). J’espère avoir réussi ma mission de décomplexer vos penderies et que vous n’achèterez plus des vêtements parce qu’on vous a dit qu’ils étaient indispensables, mais bien parce qu’ils vous conviennent et que vous en avez les moyens.

Et vous quels sont vos basiques préférés ? Quels sont ceux que vous n’avez pas ? Et pourquoi ? Vous feriez confiance à une conseillère en image qui n’a pas coché toutes les cases des basiques ?

 

2 réponses

  1. Caroline
    |

    Un article dans lequel je me retrouve totalement ! J’en ai marre d’entendre partout ces « un basique que vous devez posséder absolument ». Moi non plus le blazer marine et la chemise blanche ne me font pas craquer et ne me vont pas spécialement, et j’évite aussi le cuir pour les vestes puisqu’en matière de blouson on a des alternatives n’impliquant pas de souffrance animale. Je ne parle même pas de la petite robe noire qui me plomberait le teint tout en étant aux antipodes de ma personnalité (j’aime ce qui est coloré, doux et lumineux).

    Il serait plus judicieux que les experts mode nous aident à reconnaître en quoi une pièce peut être « notre » basique à nous. Je cherche encore la 3e pièce polyvalente qui remplacerait pour moi le fameux blazer bleu marine : quelque chose de moins strict, moins sombre, en phase avec ma silhouette (plutôt X), et qui aille avec des robes mi-longues. Pour les chemises, je suis aussi passée aux blouses fluides qui me vont bien mieux et ne baillent pas systématiquement à la poitrine (parce qu’à moins d’être sur mesure, les chemises, ça ne s’adapte pas à toutes les morphologies…). Le manteau noir quant à lui ne passera jamais la porte de mon placard, je fais une aversion au noir qui me le rend bien 😛 .

    Merci pour ce regard rafraîchissant sur le sujet !

  2. marinableudore
    |

    Et merci à toi Caroline d’avoir laissé ton commentaire ici 🙂 Je suis parfaitement d’accord : ce n’est pas aux autres de choisir pour nous nos basiques.

Répondre

Pas d'inquiétude ! Toutes les données personnelles vous concernant que nous recueillons sont traitées avec la plus stricte confidentialité, conformément aux dispositions de notre politique de protection des données personnelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.