Colore la vie – épisode 9

avec Pas de commentaire

Bienvenue dans le dernier épisode de la série estivale de Bleu Doré, Colore la vie. Tout l’été, je vous ai proposé une balade sur les chemins colorés du style pour apporter éclat, originalité et vie à vos looks. J’espère qu’à travers toutes ces palettes, j’aurai réussi à vous démontrer qu’il est facile de porter des tenues colorées, sans tomber dans le « too much » ni faire clown. Et comme c’est le dernier épisode de l’été, il prendra une nuance presque automnale. Mais encore une fois, cela ne veut pas dire tristoune. Regardez plutôt.

Colore la vie : la tenue de la semaine

L’automne commence à poindre avec ces tons violets mais l’été n’a pas dit son dernier mot grâce à ce vert feuillage :

source

La couleur phare et ses numéros complémentaires

Le violet, presque électrique, enveloppe la tenue, tandis que le vert, le gris et le rose grisé sont placés au centre. Nous avons un mélange de couleurs affirmées (le violet + le vert) modérées par des couleurs neutres (le gris + le beige) et des touches discrètes de coloris sourds (rose grisé + lie-de-vin)

Pourquoi ça marche

L’association du vert et du violet est une valeur sûre. Le violet contenant beaucoup de rouge, il se place presque à l’opposé du vert sur le cercle chromatique (retrouvez-le ici). Cela constitue quasiment un contraste. Ainsi chacun rend l’autre plus éclatant.

Comme dit plus haut, ce « combat » à qui sera le plus beau, est pondéré par la présence de coloris neutres et sourds. Le rose grisé et le lie-de-vin sont là pour apporter plus de calme, de matité et de discrétion à la tenue. Les couleurs neutres quant à elles, calment le jeu tout en laissant la part belle aux couleurs vibrantes que sont ce violet et ce vert. On ne les appelle pas « neutres » pour rien !

Pourquoi on ose

Le contraste vert/violet est un grand classique. Il ne choquera personne. D’autant qu’il est assagi par la présence de coloris plus passe-partout. Ce qui est aussi intéressant, c’est la façon dont est disposé ce contraste. Plutôt que de faire classiquement un contraste haut/bas, on note que le violet est posé en « périphérie » de la tenue (le chapeau et le gilet) tandis que le vert est plus central. Je trouve que le contraste est moins fort ou perturbant pour le regard.

C’est une tenue et des coloris parfaits pour la mi-saison. Ils offrent une belle transition entre la fin de l’été et le début de l’automne je trouve.

Merci d’avoir suivi cette série estivale. J’ai pris beaucoup de plaisir à dénicher ces looks et à parler de ces palettes. J’espère que vous en avez pris tout autant à me lire. J’espère aussi avoir excité vos pupilles de temps en temps. Et surtout, j’espère que certaines vont davantage oser après avoir découvert les possibilités infinies d’un style coloré. A très vite pour le lancement d’une nouvelle prestation Bleu Doré, qui ne sera pas sans rapport 😉

Répondre